Introduction: Rapport sur les facteurs pronostiques et de traitement influençant la réponse de la SVCO et les résultats de survie associés dans le cancer du poumon non à petites cellules avancé.

Matériel et méthodes: De novembre 2008 à décembre 2011, 18 patients atteints de CPNPC ayant reçu un diagnostic consécutif de SVCO ont été inclus dans cette étude. Le patient, la tumeur et les facteurs liés au traitement ont été analysés. La survie globale médiane (OS), les parcelles de survie de Kaplan-Meier, le test T, les modèles de risques proportionnels de Cox ont été générés par des covariables multiples (MVA) et analysés sur le logiciel SPSS (version 19.0; SPSS, Inc., Chicago, IL).

Résultats: Treize patients (72%) avaient présenté une SVCO avant le diagnostic pathologique de malignité pulmonaire sous-jacente, tandis que 5 (28%) ont progressé vers une SVCO après le début du traitement par chimiothérapie. Douze patients (68%) ont obtenu un soulagement subjectif de l’obstruction à la fin de la radiothérapie palliative. Les oncologues traitant préféraient 4 Gy par fraction sur 11 (62%), tandis que la dose médiane biologiquement équivalente administrée était de 28 Gy. Six patients (33%) ont reçu une chimiothérapie au cours du traitement. L’OS médian de l’ensemble de la cohorte était de 3 ± 1,85 mths et le taux de survie à 1 an de 7%. L’analyse univariée a confirmé que les patients SVCO ayant un bon score de performance (p = 0,02) et une réponse partielle à la chimiothérapie (p = 0,001) ont un OS supérieur. Cependant, la modélisation de régression de Cox pour la MVA a démontré que seuls les patients SVCO de bonnes performances (p = 0,05) ont un meilleur système d’exploitation.

Conclusion: La RT soulage efficacement la SVCO, mais la faible survie globale associée à notre scénario clinique doit être améliorée avec l’approche de la multimodalité. Une chimiothérapie adjuvante doit être envisagée après une radiothérapie initiale chez les patients présentant de bonnes performances.

Mots clés: obstruction de la veine cave supérieure (SVCO), radiothérapie, chimiothérapie, cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC), LIT (dose biologiquement équivalente).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.